dimanche 6 novembre 2011

Semaine de la sensibilisation et de prévention de l'intimidation

Bonjour, je publierai dans les prochaines semaines des textes et extraits de texte qui seront en lien avec la semaine de la sensibilisation et de prévention de l'intimidation-cyberintimidation. Je vous invite à les partager dans vos réseaux. Je vous invite également à appuyer le projet Uni-Son et à vous rendre à http://www.projetuni-son.com/ pour écouter des extraits de chansons et les partager dans vos réseaux (thèmes et textes en lien avec la prévention de l'intimidation et la santé mentale). Uni-Son appui également Jeunesse J'écoute. Pour de plus amples informations communiquer avec M. Normand Couture à grooveregulator@rogers.com /

Les écoles du CEPEO organiseront également des activités de sensibilisation à chaque jour lors de cette semaine qui aura lieu du 14 au 19 novembre. À suivre sur Facebook, sur Twitter ou sur www.cepeo.on.ca

L’intimidation ? Ça existe mais... pas dans mon école !!!

Dans une étude comparative sur le climat scolaire menée en 2001 par Catherine Blaya et Éric Debarbieux, 30% des élèves participant à l’étude ont déclaré déjà avoir été victimes d’intimidation. Ce qui est intéressant dans ce cas c’est que seulement 8% des jeunes avaient été victimes d’intimidation tel que défini par
les chercheurs, ce qui vient renforcer le fait qu’il n’y a pas de consensus concernant une définition commune et que la définition de la violence est trop limitée.

L’intimidation est une forme de violence qui afflige plusieurs élèves qui se rendent à l’école à chaque jour partout dans le monde. Certains en seront victimes quelques fois et d’autres deviendront de véritables souffre-douleur, des victimes silencieuses et résignées à endurer les séquelles à long terme de ses agissements. Cette forme de violence sournoise et souvent très difficile à déceler porte plusieurs noms et prend différentes formes. Microviolences, victimisation,
harcèlement, brimades en Belgique, school bullying en France, bullying pour les anglophones, intimidation au Québec et au Canada français.

L’intimidation : une définition
Il s’agit d’un ensemble de comportements abusifs qui ont comme objectifs de nuire à la victime de différentes façons. Ce harcèlement peut avoir différentes formes,
être perpétrés par un ou par plusieurs agresseurs à l’encontre d’une victime qui est généralement incapable de se défendre.

Le problème de définition
Actuellement, il n’existe pas de consensus concernant une définition commune de ce qu’on entend par la violence dans le milieu de l’éducation mais il est facile de comprendre qu’il existe différentes formes de violences qui affectent le milieu scolaire. Violence familiale, violence économique, violence sociale, violence sexuelle, violence physique ou psychologique, violence directe ou indirecte, la violence n’arrive jamais seule. Elle a une histoire et elle prend une forme différente selon les différents milieux et selon les dynamiques et les structures des écoles qu’elle affecte. La violence physique et les agressions directes ne sont pas les formes de violences les plus présentes à l’école contrairement à ce que plusieurs pourraient croire. Les formes de violences psychologiques, les agressions indirectes et l’intimidation sont les formes de violences les plus fréquentes en milieu scolaire. La croyance populaire que les écoles sont de plus violentes, s’explique peut-être par l’exagération et l’amplification du phénomène par les médias. Malgré cette constatation, il n’en demeure pas moins que l’intimidation et
la violence sont bien présente dans les écoles.

À suivre cette semaine...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire